S'en aller





Soudain
Lovée sous le secret des viscères
La route s'est refermée
Les arbres qui la longeaient
Ont un peu baissé les bras
Lovée sous les viscères
L'extrémité close
Le besoin de l'ouvrir
D'aller droit vers des points scintillant d'inconnu
De rouler à n'en plus croire qu'il est des lieux qui dorment
L'envie, le départ
Revenue comme un vent sous les voiles mortes
Un ancien calice attendant dans l'ombre
Epluchant  les signes des anciens testaments
Partir
Emietter comme des idées les côtes
Les îles grasses sur la haute-mer
Les voies d'horizon mal tracés
Où c'est encore nulle part
Partir comme le voeu fait dès la première minute
A la faculté bruissante et cruciale du mouvement





Juin 2015

Pavanes défuntes







$




Les Pavanes que tu jouais 
Pour moi
Peinaient à franchir les allègros rouillés
Des tondeuses à gazon 
Mais j'y penchais le buste
Pour boire
Et bien voir dans les frissonnements
De nos bouches humides
Que nous parlions
Quand nous parlions
Je m'effondrais
Sous les infléchis de ta voix
Défunte infante
Au son de tous ces possibles
Yeux mi-clos
Derrière les cordes
Que tu tendais autour de ma couche
Je chantonnais
J'en pleure encore
Parfois





Avril 2017